The Washington Monument

D'après https://en.wikiarquitectura.com/building/washington-monument/

.            Le grand Obélisque qui domine le centre de la capitale des États-Unis est le monument érigé en l’honneur de Georges Washington (1732-1799). Georges Washington était le chef de l'armée continentale qui a gagné la guerre d’indépendance (1775-1783) des Treize colonies d'Amérique du Nord du royaume de Grande-Bretagne. En 1789, il est devenu le premier président du pays (1789-1793-1797). Son engagement pour la liberté et son sens du devoir l'ont amené à être hautement apprécié par ses compatriotes, au point que déjà de son vivant, ceux-ci ont voulu lui rendre hommage avec la construction d'un monument. Cependant, la construction de celui-ci ne commencera qu'après sa mort, lors de la célébration du centenaire de sa naissance.

Situation

.            Le George Washington Memorial est situé à l'extrémité ouest de la National Mall Avenue dans la capitale du pays Washington D.C., entre le Capitol et le Lincoln Memorial.

Concept

.            Le monument a été conçu avec deux grands objectifs : commémorer la figure de George Washington, le père des États-Unis, et placer le pays au même niveau que les grandes civilisations du passé. Pour cette raison, la figure de l’obélisque a été choisie, à l'instar des grands monuments de l'Égypte ancienne.

Histoire

.            Dès 1783, des initiatives avaient été prises pour ériger une statue équestre en l'honneur de Georges Washington à l'endroit où résiderait le gouvernement du pays, mais celui-ci n’avait pas encore été déterminé. En 1791, Pierre Charles L'Enfant, un ingénieur civil et architecte français, qui a conçu le plan de la ville de Washington, avait prévu un endroit dédié à l’emplacement de la statue équestre qu'il avait été décidé, en 1783, de construire pour commémorer Washington. Cependant, le monument n'a pas été construit sur le site spécifié à l'origine dans le projet de L'Enfant, une zone marécageuse appelée actuellement Jefferson Pier. Il a en effet été érigé à 120 mètres de là, sur un nouveau terrain de 150.000 m2 offert par le Congrès. Le nouveau site jouissait d’une bonne vue sur le fleuve Potomac et était quelque peu surélevé, de sorte que le monument pouvait être vu de tous les alentours. Le fait d'être entouré de terres publiques lui a également permis de conserver sa place privilégiée.

.            Après la mort de George Washington, en 1799, John Marshall, représentant de la Virginie, eut l'idée de lui faire une tombe au Capitol des États-Unis. Elle n'a pas été réalisée par manque de fonds d’une part, par désaccord sur le type de monument qui honorerait le mieux la mémoire du président d’autre part, et enfin parce que la famille de Washington refusa le déplacement du corps du président de Mount Vernon, la plantation de George Washington en Virginie où il mourut, à Washington DC.

.            La réalisation du monument actuel commença en 1832, avec le 100e anniversaire de la naissance de Georges Washington. Fut alors créée en 1836 la National Monument Society. Après avoir collecté des dons (28 000 $, env. 1.000.000 $ 2020), pour financer la construction du monument, le concours pour la conception du monument a été ouvert, dont voici le communiqué :

"Il est proposé qu'en contemplant le monument, il soit le reflet de celui en l'honneur duquel il a été construit, sans précédent dans le monde et à la mesure de la gratitude, de la liberté et du patriotisme du peuple pour lequel il a été érigé ... Il doit harmoniser la splendeur et l'Élégance, et doit être d'une ampleur et d'une beauté telles qu’il sera la fierté du peuple américain, et suscitera l'admiration de tous ceux qui le contempleront. Ses matériaux doivent être américains, le marbre et le granit doivent provenir de tous les États, et tous les États participeront à la gloire en fournissant des matériaux et des fonds pour sa construction.

.            En 1845, le projet de l'architecte Robert Mills a été sélectionné. Mills avait déjà conçu un monument à Baltimore en l’honneur de Washington. Il s'agissait d'une grande colonne grecque couronnée par une statue du président. En outre, Mills avait récemment été choisi comme architecte des bâtiments publics de Washington ; il connaissait donc bien la ville. Son idée était de faire ce nouveau monument composé de deux parties : un grand obélisque central à quatre faces, de 500 pieds (152 mètres) de haut, placé sur un bâtiment circulaire, de 250 ft (76 m) de diamètre et de 100 ft (31 m) de haut, habillé d'une colonnade. La hauteur totale du monument devait donc atteindre 600 ft (183 m). L'obélisque, carré, mesurerait à la base 70 pieds (21 m) de côté, pour atteindre 40 ft (12 m) de côté à sa couronne. L’extrémité de l'obélisque serait légèrement pointue ; il n'aurait pas d'ouverture ; on y accéderait par la base cylindrique sur laquelle il serait placé. Sous le porche se trouverait une statue de Washington sur un char tenant les rênes de six chevaux. À l'intérieur de la base du monument, on disposerait trente statues de personnalités de la guerre d'indépendance ainsi que des personnes signataires de la déclaration d'indépendance.

.            La conception originale de Mills ne sera jamais réalisée par manque de fonds. En 1848, la Society for the Monument décida que seul l'obélisque serait construit, que ses dimensions seraient réduites et qu'il disposerait de deux entrées à sa base, une à l'est et une à l'ouest. Ce réaménagement comprenait également deux porches d'entrée avec de grands entablements dans lesquels devraient être scellés des disques solaires ailés dans le plus pur style égyptien.

.            Après ces reconsidérations, la construction du monument fut lancée avec l'espoir qu'à mesure qu'il serait construit, des fonds supplémentaires seraient levés pour poursuivre les travaux. Le 4 juillet 1848, jour du 72è anniversaire de l’Independence, la pierre angulaire du monument fut posée lors d'une cérémonie maçonnique, comme l'avait fait Georges Washington, habillé en costume maçonnique, pour la pose de la pierre angulaire du Capitol, le 18 septembre 1793. Le président James K. Polk, James Madison, Alexander Hamilton, George Washington Parke Custis (le fils adoptif de George Washington), et les futurs présidents Buchanan, Lincoln et Johnson ont assisté à l'événement.

.            Sous la direction du surintendant William Daugherty, les travaux du monument se poursuivirent jusqu'en 1854, date à laquelle les fonds furent épuisés. L'année suivante, le Congrès fit un don de 200.000 dollars pour que la construction de l'obélisque puisse être poursuivie. Cependant, cet argent ne fut pas utilisé car la Society for the Monument avait demandé dès 1849 que chaque Etat fasse don de blocs de pierre commémoratifs pouvant s'intégrer à la construction. De cette façon, la Society for the Monument voulait faire participer la population à la construction du monument tout en réduisant les coûts de l'entreprise. C'est ainsi que des blocs de granit, de grès et de marbre sont venus du Maryland. Des tribus indiennes, des organisations professionnelles, des sociétés, des entreprises et même des pays étrangers ont également livré des pierres pour la construction.

.            Paradoxalement, à cause de ces dons, la construction a dû être arrêtée suite à un conflit provoqué par le groupe Know Nothings (Note). Cette organisation anti-catholique a volé en 1854 le bloc de marbre offert en 1850 par le pape Pie IX et l’a jeté dans le fleuve Potomac. Puis l’organisation a pris le contrôle de la Society for the Monument afin de s'assurer que le monument serait entièrement américain. Le Congrès retira sa donation et les Know Nothings relancèrent la construction avec treize rangées de blocs supplémentaires, jusqu'en 1858. Par la suite, la mauvaise qualité de ces blocs les a conduits à abandonner la construction elle-même. De plus, n'étant pas en mesure de réunir des fonds suffisants, le groupe Know Nothings s'est désengagé de la Society for the Monument.

.            Pendant une décennie, la construction resta ainsi réalisée qu’à moitié, ce qui était plus une honte pour le pays qu'un monument honorifique. Les travaux ne redémarrèrent qu'après la guerre civile (1861-1865), lorsque, le pays se reconstruisant, le monument recouvrira sa finalité laquelle, à ses débuts, avait réussi à unir tous les États.

.            Après la guerre de Sécession, la carrière utilisée jusqu’alors pour la construction de l'obélisque était épuisée ; il a donc fallu se procurer des matériaux ailleurs. Ce changement de matériau est encore visible (différence de couleurs) au niveau 50 mètres. Les ingénieurs ont vérifié que les fondations de l'obélisque autorisaient la poursuite des travaux, étant aptes à supporter le poids final de l’édifice. En 1876, le Congrès s'est engagé à financer la construction du Washington Monument, en confirmant le don initial de 200.000 dollars, marquant ainsi le premier centenaire de la Déclaration d'Indépendance des États-Unis.

.            On pensait alors que la construction du monument allait enfin pouvoir être achevée, mais de nouvelles critiques et de nouveaux désaccords sont apparus quant à la conception du monument. Le Congrès et la Society for Monuments ont provoqué des débats et différentes nouvelles propositions de conceptions alternatives sont apparues. Parmi les cinq nouveaux projets étudiés, celui de William Wetmore Story a été retenu. Pendant que ces délibérations se déroulaient, le rythme de construction de l'obélisque était toutefois maintenu. Finalement, la Society for the Monument a décidé d'écarter les colonnades du dessin original de Mills, préférant s'assurer du respect des proportions classiques égyptiennes.

.            En 1879, le lieutenant-colonel du corps des ingénieurs Thomas Lincoln Casey prit la direction des travaux. Casey redessina les fondations de l'obélisque afin qu'elles puissent supporter le poids final de 40.000 tonnes du monument. Il réduisit l'épaisseur des murs de l'obélisque et réussit à inclure dans les parties inférieures de celui-ci les pierres commémoratives envoyées par les États qui n'avaient pas encore été utilisées. Casey a également supprimé l'entrée ouest et a réduit l'entrée est. Au sommet de l'obélisque, à l’intérieur, ont été construits des contreforts pour soutenir le pyramidion qui couronne la structure. Celui-ci fut réalisé par William Frishmuth, en aluminium, matériau rare à l'époque et d'une valeur similaire à celle de l'argent. Le 6 décembre 1884, Cassey mit le pyramidion en place, achevant ainsi la construction du monument. Les travaux à l'intérieur de l'obélisque se sont poursuivis jusqu'en 1885, et celui-ci a été officiellement ouvert au public le 9 octobre 1888 à l’issue d’une grande fête.

.            Achevé, l'obélisque était la plus haute construction du monde, dépassant la cathédrale de Cologne. Il détiendra ce record jusqu'à ce que la Tour Eiffel le batte en 1889. Aujourd'hui, il est toujours le plus haute construction de la ville de Washington D.C., en vertu de la loi de 1910 qui interdit que la hauteur des bâtiments soit supérieure à la largeur de la rue où ils sont situés. En outre, cet obélisque dépasse largement les dimensions des anciens obélisques égyptiens, dont certains sont aujourd'hui situés dans des capitales européennes. En effet, les anciens obélisques étaient monolithiques et ne pouvaient donc guère dépasser 30 mètres de hauteur.

Note : The Know Nothing (Ne rien savoir), connu officiellement sous le nom de Native American Party puis d'American Party à partir de 1855, était un parti et un mouvement politique nativiste d'extrême droite aux États-Unis, qui opéra à l'échelle nationale au milieu des années 1850. Fondé en 1844 et dissous en 1860, il s'agissait principalement d'un mouvement anti-catholique, anti-immigration et xénophobe, qui a débuté comme une société secrète. Les adhérents au mouvement devaient simplement répondre "I know nothing" (Je ne sais rien) lorsqu'on les interrogeait sur les spécificités du mouvement.

Les partisans du mouvement Know Nothing pensaient qu'une prétendue conspiration "romaine" était planifiée pour subvertir la liberté civile et religieuse aux États-Unis, et cherchaient à organiser politiquement les protestants de souche dans ce qu'ils décrivaient comme une défense de leurs valeurs religieuses et politiques traditionnelles. Le mouvement Know Nothing est ainsi resté dans les mémoires en raison des craintes des protestants que les prêtres et les évêques catholiques ne contrôlent un grand bloc d'électeurs. Cette idéologie et l'influence du mouvement n'ont duré que quelques années en raison de la faiblesse et de l'inexpérience des dirigeants locaux, du manque de dirigeants nationaux et d'une profonde division sur la question de l'esclavage.

La vie du Monument.

.            L'obélisque a naturellement attiré les visiteurs dès son inauguration, alors qu’il fallait gravir les quelque 897 marches pour pouvoir contempler la vue sur le Mall. L'afflux des visiteurs a augmenté en 1888 après la transformation du monte-charge qui avait été construit pour les besoins de la construction, en un ascenseur pour le public. Aujourd'hui, quelque 800.000 personnes montent au sommet du monument chaque année.

.            En 1933, le National Park Service a repris le monument. En 1966, l'obélisque a été inscrit au National Register of Historic Places.

.            Le monument a été restauré en 1998-2001 par l'architecte Michael Graves : les pierres intérieures et extérieures ont été nettoyées, les zones intérieures ont été protégées par des panneaux vitrés, de nouveaux cadres ont été mis en place aux fenêtres pour maximiser les vues, et un nouvel ascenseur aux parois translucides a été installé permettant aux visiteurs de voir l'intérieur de l'obélisque. Une exposition sur George Washington et le monument a été aménagée. Le coût total de ces travaux s'est élevé à 10,5 millions de dollars.

En 2004, le monument a fermé à nouveau ses portes pour procéder à un remodelage des installations et pour améliorer sa sécurité. Les travaux qui ont coûté 15 millions de dollars, comprenaient également un réaménagement du paysage extérieur par l'architecte Laurie Olin.

En 2011, le tremblement de terre de Virginie et l'ouragan Irene ont provoqué de nombreuses fissures dans le monument. Deux sociétés d'ingénierie des structures, Wiss, Janney, Elstner Associates, Inc. et Tipping Mar Associates, spécialistes des bâtiments historiques, ont effectué les premières réparations urgentes qui ont coûté 200.000 dollars, entre le 24 août et le 26 septembre. En 2012, il a été à nouveau fermé jusqu'au 12 mai 2014 pour consolider et finaliser les réparations. Les travaux ont finalement coûté 15 millions de dollars.

Il a été fermé à nouveau pour les réparations du système d'ascenseur, les améliorations de la sécurité et l'atténuation de la contamination du sol d'août 2016 à septembre 2019.

La pierre angulaire.

.            La pierre angulaire de la construction était un bloc de 6.5 pieds (2.0 m) de côté par 2.5 ft (0.76 m) de hauteur et pesant environ 11.000 kg. Son centre est creusé pour abriter une bible, des documents commémoratifs de l’époque, des journaux qui parlaient de George Washington, des documents sur le gouvernement du pays, des devises et d'autres objets. Il est fermé par une plaque de cuivre sur laquelle est gravée la date d’indépendance des Etats-Unis (04 juillet 1776), la date de la cérémonie de pose de cette pierre angulaire (04 juillet 1848), et les noms des membres de la Society for the Monument. La pierre angulaire a été posée lors d'une cérémonie maçonnique dans le cadre d'une grande fête qui s'est terminée par un feu d'artifice.

Les blocs des Etats

.            Les blocs des Etats sont faits de marbre, de granit, de grès, de calcaire et d'autres matériaux. Certains sont parfois inhabituels, comme le cuivre (Michigan), l'argile (Minnesota), la pierre fossilisée (Arizona) et la jadéite (Alaska). Chaque bloc mesure entre 1.5 pied (0,46 m) et 6 ft (1,8 m) par 8 ft (2,4 m). Les blocs portent des inscriptions avec le lieu d'origine, des textes religieux ou des nominations, dont beaucoup n'ont d’ailleurs aucun rapport avec George Washington.

Structure

.            La construction du monument a commencé par l'excavation d'une fosse de 90 pouces (2,3 m) de profondeur pour la construction des fondations. Sur le côté nord-est de cette fosse se trouve l'endroit où la pierre angulaire a été placée en 1848. Les fondations d'origine étaient faites de gneiss, d'écailles et de mortier de chaux. Le massif de fondation, haut de 23 pieds (7,0 m), faisait 80 ft (24,4 m) de côté à sa base et 58 ft (17,7 m) de côté à son point haut. Au centre du massif, un puits a été construit pour fournir l'eau nécessaire à la construction.

.            Les fondations d'origine en gneiss ont été renforcées en 1887 par l'ajout d’une dalle et de contreforts de béton armé, augmentant de 2,5 fois la portance. En raison de l’agrandissement de la fondation, on ne sait plus très bien désormais où se trouvait exactement la pierre angulaire du monument.

.            Pour la construction du monument on a utilisé un système de poulies et de grues pour soulever les blocs de pierre.

.            Dans la première phase de construction (1848-1854), on a mis en œuvre des blocs de gneiss de 5.0 pieds (1,5 m) sur 10 ft (3 m), des dalles de pierre et du mortier pour les murs intérieurs de l'obélisque. La partie extérieure était faite de blocs de marbre de 14 pouces (0,36 m) à 18 in (0,46 m) de côté par 24 in (0,61 m) de haut. Les pierres extérieures ont été placées à la fois parallèlement à la construction intérieure, mais aussi perpendiculairement afin de relier et consolider l'ensemble. La dimension extérieure de cette première partie (basse) de l’obélisque est de 55 pieds (16,80 m) de côté, avec une épaisseur de 15 ft (4,6 m). L'espace intérieur libre, carré, mesure ainsi 25 ft (7,60 m). Cette première phase, qui atteint jusqu'à 46 mètres de hauteur, a un poids d'environ 22.370 tonnes.

  

.            Dans la deuxième phase de construction (1876-1888) ont été utilisés des blocs de marbre et de granit placés suivant un ordre strict avec d'épais joints de mortier. Les blocs de marbre extérieurs ont été disposés à la fois parallèlement et perpendiculairement comme pour la partie basse. À mesure que l'obélisque s'élève, les blocs extérieurs de marbre deviennent de plus en plus apparents à l'intérieur jusqu'à constituer l’intégralité de la structure, rendant inutile l’usage des blocs de granit. Au sommet, les dimensions extérieures de l'obélisque sont de 34 pieds (10,4 m) de côté et de 1.5 ft (0,46 m) d'épaisseur. Le poids de la deuxième phase est de 21.260 tonnes.

.            La hauteur de la construction est de 500 pieds (152,4 m), à la base du pyramidion. Le poids de l’obélisque seul est de 43.630 tonnes.

.            Le sommet de l'obélisque est constitué d'une pyramide tronquée en marbre mince de seulement 7 pouces (18 cm) d'épaisseur dont la pointe est en aluminium. La pyramide tronquée est soutenue par des poutraisons (arches) de marbre qui distribuent son poids sur la structure intérieure de l'obélisque. Le sommet de la pyramide est une pierre ‘tombale’ en marbre avec le petit pyramidion en aluminium à son sommet. Cet ensemble pyramidal a une hauteur de 55 pieds (16,8 m) et pèse 300 tonnes.

L’observatoire panoramique

.            Il est situé à une hauteur de 500 pieds (152 m) au-dessus du niveau de l'entrée du monument et juste à la base du pyramidion qui couronne l'obélisque. Il est constitué de quatre paires de fenêtres de 3 ft (0,91 m) de large. Six d'entre elles ont une hauteur de 1.5 ft (0,46 m), tandis que les deux autres ont une hauteur de 2 ft (0,61 m). À l'origine, elles étaient dotées de volets en marbre fin qui s'ouvraient à l’extérieur sur l'obélisque. Après la tentative de suicide de deux personnes dans les années 1920, des barres de fer horizontales ont été ajoutées aux fenêtres en 1929. L’accès à l'extérieur du pyramidion se fait par une ouverture supplémentaire, fermée par un bloc qui peut être retiré si l'accès à l'extérieur est nécessaire. En 1931, un feu de signalisation rouge a été incorporé sur chaque face du pyramidion. Suite à des plaintes de pilotes concernant la faible visibilité du monument, en 1958, le système de signalisation a été renforcé. Des fenêtres de sécurité ont été installées, dont les vitres ont été remplacées par des pare-balles en 1974-1976, tandis que les volets étaient retirés.

À l'intérieur de l'obélisque, à la base du pyramidion, se trouvent deux blocs de pierre portant des inscriptions. On peut lire sur l'un d'eux, l'année 1884, sur l'autre, les noms des quatre constructeurs qui ont contribué à l’édification du monument.

Le sommet du pyramidion

.            William Frishmuth de Philadelphie l’a moulé en aluminium, un matériau aussi précieux que l'argent à l'époque, avec des inscriptions en écriture cursive sur les quatre faces. Avant sa mise en place sur l'obélisque, c'était la plus grande pièce d'aluminium existante. Il a été exposé dans la vitrine de Tiffany's à New York où les visiteurs pouvaient dire qu'ils avaient « enjambé le sommet du Washington Monument ». Ses dimensions d'origine, 9 pouces (0,23 m) de haut avec une base carrée de 5.6 in (0,14 m) de côté, pour un poids de 100 onces (2,83 kg), ont été progressivement quelque peu réduites dans le temps en raison de la foudre qui l’a frappé entre 1885 et 1934. Pour arrêter ces dommages, il a été protégé par l’adjonction de paratonnerres à son pourtour.

 

A l'intérieur

.            À l'intérieur de l'obélisque, on peut voir les 193 (blocs) pierres commémoratives fournies par les différents États et autres organisations. À l'intérieur du monument, il y a également une série de pierres qui indiquent la hauteur du monument à chacune de ses phases de construction. L'une d'entre elles marque la hauteur à laquelle se trouve la statue du couronnement du Capitol.

Les escaliers comportent cinquante sections, la plupart sur les murs nord et sud, avec de nombreux longs paliers s'étendant entre eux le long des murs est et ouest, aménagés pour pouvoir contempler les pierres commémoratives plus facilement.

L'ascenseur et les escaliers

.            L'ascenseur à vapeur d'origine, que seuls les hommes pouvaient emprunter pour des raisons d’insécurité, a été remplacé par un ascenseur électrique, avec dynamo, en 1901, réduisant le temps de montée de douze à cinq minutes. Le système a été raccordé au réseau en 1923, ce qui a permis l’installation d’un nouvel ascenseur en 1925-1926, reliant la base au sommet en seulement 70 secondes. L'ascenseur a de nouveau été remplacé en 1958 (avec un réaménagement des escaliers hauts), puis encore en 1988. En 1997-2000, il a été habillé de parois translucides afin que les visiteurs puissent apprécier les pierres commémoratives à l'intérieur de l'obélisque pendant la descente, l’ascenseur ralentissant à cet effet à certains points de la descente.

L'ascenseur et les escaliers sont en acier, soutenus par 4 colonnes métalliques, qui, bien que solidaires du monument, ne concourent pas à sa stabilité, mais supportent seulement leur propre poids.

Décor extérieur

.            Depuis 1920, 48 drapeaux américains, (un pour chacun des États de l’Union depuis 1912), flottaient autour du monument lors de l'anniversaire de Washington, de la fête de l'indépendance et du Memorial Day. En 1959 (Alaska et Hawaï, entrent dans l’Union), les désormais 50 mats en aluminium de 25 pieds (7,6 m) de haut ont été replacés sur un cercle de 260 ft (79 m) de diamètre autour de l'obélisque, cercle aujourd'hui réduit à 240 ft (73 m) de diamètre.

.            Autrefois, les drapeaux étaient retirés la nuit, mais depuis 1971, ils flottent 24 heures sur 24.